Le plâtrier italien

   L’autre jour, j’étais chez Benoit avec ma femme, il y avait un balaise de graffiti dans le salon. Je l’ai trouvé joli, alors j’en ai copié un bout pour montrer à Denis qui cherchait une idée pour décorer sa pizzeria.

doigts.jpg  

     Admirer avec quelle classe j’ai reproduit les craquelures. Tout ça pour vous dire que le plâtrier, il n’est pas près de venir bosser chez Denis. Ben tiens, si c’est pour faire un travail de gougnafier, sérieux, il peut rester chez Benoit. Y ‘a encore un paquet de statues à recoller dans le jardin. D’ailleurs, il me l’a dit Denis, faut se méfier des plâtriers italiens.

       Dommage parce que comme peintres, ils sont plutôt doués. Ils manquent un peu d’imagination avec leurs barbus, leurs anges et tous ces jeunes hommes nonchalants aux allures de hippies, mais bon, techniquement ça va.  Vous n’avez qu’à compter : Y’ manque pas un doigt.

    Moi, perso, les barbus c’est pas mon truc. Ceci dit, on en a discuté avec Denis, et on est d’accord : le coup du plafond plein de gus en serviette de bains, ça jette quand même. Manque peut-être un beau luminaire, un gros, avec du raisin emmêlé et des ampoules torsadées…. 

 


Un commentaire

  1. mag B dit :

    Voilà bien des souvenirs de voyages intéressants : une aubergine de Pise découpée en rondelles (tu étais mal garé?)et un panneau de sortie sur le mur de Benoît, à Rome (j’en reste baba…) !

Répondre

L'Antre de Lockarius |
mélina réalisation |
laboiteabijoux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mon super cochon d'inde Titou
| CLUB DES JEUNES INTERCOMMUNAL
| osruto